Ma note :

Pour un mec comme moi qui s’est fait ses premières dents littéraires sur les enquêtes du Club des Cinq, a grandi avec 007 dans ciné-dimanche et a dévoré dans son adolescence toute la saga Jack Ryan de Tom Clancy, rien ne pouvait plus me faire plaisir que de me retrouver en plein cœur de la Libye à traquer des terroristes !

La France fait face à une menace terroriste hors du commun, une arme alliant les nanotechnologies, la génétique, la nature et une vengeance sourde et impitoyable, un truc qui fera passer nos illuminés de banlieue partis égorger pour Daech pour les amateurs qu’ils sont.

Au siège de la DGSE, les services de renseignements français, le directeur et son bras droit sont en effervescence aux côtés du petit lieutenant et de Jade aux commandes de Face Mort, un super ordinateur travaillant à base d’algorithmes et d’intelligence artificielle, capable de voir et de comprendre tout ce qui échappe à l’esprit humain. Une arme redoutable au service de la sécurité du pays.

Sur le terrain, c’est l’équipe de la capitaine Barelli qui essuie les plâtres et se charge du sale boulot pour la DGSE, et elle se retrouve rapidement sur la piste des scientifiques qui travaillent à l’élaboration de cette nouvelle menace. Alors que l’attaque est imminente, une effroyable course contre la montre est lancée pour protéger le pays.

J’ajouterai une sixième étoile si je le pouvais ! Quel thriller de dingue : dès les premières pages, il m’a embarqué dans les arcanes du pouvoir, dans les magouilles politiques, les tensions diplomatiques, dans les couloirs feutrés de la DGSE, dans le désert du Sahel et je n’ai plus voulu le lâcher. Si vous adorez ce genre de bouquins, si vous avez aimé Le Bureau des Légendes, vous allez être servi, ce roman est magistral et brillant d’intelligence. À lire de toute urgence !

Face Mort de Stéphane Marchand a paru le 15 octobre 2020 chez Fleuve éditions. Service de presse numérique obtenu via NetGalley.