Ma note :

Dès les premiers chapitres, j’ai su que j’adorais ce livre : ce catalogue de portraits d’individus très différents dont on ne voit aucun lien entre eux, et qui nous pousse à une forme d’impatience anxieuse, à nous sentir comme pris au piège dans une immense toile d’araignée sans vraiment savoir si et quand on va se faire bouffer par cette satanée bestiole, c’est un truc dont je raffole. J’adore ça dans les films comme j’adore ça dans les livres, quand des destins individuels arrivent d’horizons très différents et entrent en collision de manière aussi inattendue qu’inimaginable.

Et bien c’est exactement comme ça que débute L’Anomalie. Voilà que tous ces personnages se retrouvent dans le même avion, un vol de Paris vers New-York opéré par Air France, et qu’un évènement, on peut même parler d’incident, va changer le cours de leur vie à tous. L’avion traversera une perturbation météorologique non prévue à l’approche des côtes américaines, et les turbulences et la grêle laisseront subitement place au soleil et au vol paisible, en un claquement de doigts.

Pourtant, quelque chose s’est passé pendant cette micro-tempête, puisque l’avion est abîmé et réclame un atterrissage d’urgence à la tour de contrôle. Seulement voilà, après la demande du commande de bord, c’est l’armée américaine qui prend le relai des contrôleurs aériens et deux chasseurs de l’US Air Force vont accompagner en toute discrétion l’appareil et sa centaine de passagers vers une base militaire du New-Jersey, afin de tirer cette incroyable histoire au clair.

Vous savez peut-être déjà de quoi il est question, parce qu’on vous en a parlé, ou que vous l’avez lu ça et là sur internet. J’ai débuté ce livre sans aucune autre information que celle livrée par la quatrième de couverture, et j’ai pris plus de plaisir encore à avancer dans le noir au fil des pages, aussi je ne vous divulguerai rien de plus sur l’intrigue. Sachez seulement que ce roman est captivant, il est malicieux et truculent comme un roman de Tonino Benacquista (ne connaissant pas Hervé Le Teiller, j’ai vérifié qu’il ne s’agissait pas d’un pseudonyme de mon auteur favori !), il se lit comme on regarde un bon film, ce qu’il ne manquera pas de devenir un jour j’en suis convaincu. Un roman subtil, intelligent et original dont je vous recommande chaudement la lecture !

L’Anomalie, d’Hervé Le Tellier, a paru le 20 août 2020 aux éditions Gallimard.