Ma note :

C’était le troisième et dernier titre de la rentrée littéraire de l’Iconoclaste et sans le savoir, j’avais gardé le meilleur pour la fin. C’est un récit romancé, un travail de journaliste servi par une plume d’écrivain qui vient raconter les gloires et les errances de Toumany Coulibaly, champion de France d’athlétisme et prisonnier incarcéré.

Ce Toumany, c’est quelqu’un d’incroyable, un personnage de roman on pourrait dire. C’est un garçon qui a l’air intelligent, qui a un don, une aptitude naturelle à renverser les chronos en course à pieds et notamment dans le 400m où il pulvérise sans grands efforts pas mal de performances passées.

Et pourtant, ce fils d’immigrés maliens qui a grandi en banlieue parisienne dans une fratrie de 18 enfants, ne va pas se contenter de ces exploits sportifs pour exister. Depuis l’enfance, Toum toum vole et rien ne semble pouvoir freiner cette compulsion là. Sans haine ni violence, il enchaînera les vols et les cambriolages sans jamais profiter d’un enrichissement, juste pour faire plaisir autour de lui et financer son activité physique, entraînements, préparations, voyages et soins.

Ce livre est passionnant et pas seulement pour le style de Mathieu Palain. C’est qu’entre l’auteur et le sportif, il y a des points de convergence, et au fil des pages nous assistons à la naissance d’une amitié qu’on voudrait croire aussi sincère que Toumany lorsqu’il promet aux juges que cette fois il a compris et ne recommencera pas. Un travail intelligent et bourré d’humanité qui réussit le pari de nous emmener en prison dans la foulée d’un homme enchaînant les galères sans jamais éteindre la lumière de l’espoir et de lendemains meilleurs. Lumineux !

Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain a paru le 19 août 2021 aux éditions de l’Iconoclaste. Service de presse adressé par l’éditeur.