Ma note :

Le résumé de ce bouquin m’avait laissé particulièrement songeur, pensant « tiens ça c’est original, ça peut faire un bon livre ». Il n’en avait pas fallu plus pour que je récupère le titre sur NetGalley, une plateforme qui met en relation les éditeurs et les prescripteurs littéraires (libraires, bibliothécaires, blogueurs, influenceurs de manière large) et que je me plonge dans sa lecture une fois reçu sur ma Kindle. En plus, j’aime bien l’idée de soutenir les auteurs qui s’auto-éditent en donnant de la visibilité à leur travail : c’est un secteur de publication désormais incontournable, surtout en littérature de genre.

Me voilà donc avec Jullian Paillard, un homme globalement médiocre, banquier sans ambition dont la vie sociale semble réduite à son incapacité chronique à tolérer la présence des autres. On pourrait le croire un peu autiste, mais qu’importe l’appellation : Jullian Paillard n’aime pas trop les autres et se plaît à rester dans l’ombre. Tout basculera quand, pas par courage mais suite à une sorte de réflexe surprenant, il évitera une tuerie dans le métro parisien. Il deviendra le héros national : acclamé dans les médias, remercié par la République, enfin regardé au travail.

Et c’est le patron de son agence bancaire qui aura l’idée d’un coup de com’ pour profiter de ce nouveau héros ordinaire : faire écrire un livre sur Jullian. Il sera contraint de collaborer avec une autrice qui souhaite présenter l’homme derrière le geste.

Dans l’ensemble j’ai été déçu de ma lecture, elle est à l’image du personnage du récit, assez terne et fade. L’idée est vraiment pas mal, celle du citoyen ordinaire, discret et effacé qui soudainement et un peu malgré lui se retrouve glorifié pour un acte quasi impulsif. J’ai dans la durée été agacé par le cynisme et l’apathie qu’il dégage dans ses discussions avec l’autrice et par l’absence totale de charisme dont il fait preuve. L’écriture est fluide et agréable malgré tout et j’ai terminé ce court roman sans peine, mais sans plaisir.

Le syndrome du héros, de Philippe Laperrouse est auto-édité chez Publicroom Factory et disponible depuis le 30 avril 2020 en livre numérique et livre papier.

Partagez...
error20
Tweet 781