Ma note :

J’ai découvert les romans policiers de l’auteur irlandais John Connolly il y a quelques années à l’occasion d’un service de presse des Presses de la Cité (Les Anges de la nuit, paru en 2009, on peut donc dire que ça remonte !), et j’étais instantanément tombé sous le charme de ces romans atypiques dont le détective Charlie Parker est le personnage principal. Il est flanqué dans toutes ses aventures de ses deux meilleurs amis Louis et Angel, un couple de porte-flingues qui vous ferait changer de trottoir en baissant les yeux si vous étiez amené à croiser leur route. Depuis, je surveille attentivement les nouvelles publications de la saga même si je n’ai pas encore lu le titre précédent, qui attend sagement son tour dans les rayons de ma bibliothèque.

Pour Le Pacte de l’étrange, Parker s’attaque à une sorte de secte consanguine dont l’étrangeté donne tout son sens au titre de la traduction française et dont le titre original donne également un sacré indice sur ce que l’on s’apprête à rencontrer au fil des pages : « A Game of Ghosts », rien que ça !

Alors qu’il essaie de conserver un lien familial avec son ex-femme et sa fille Sam qui a semble-t-il été kidnappée par sa faute dans le titre précédent (quelle idée aussi hein, de ne pas lire les bouquins dans l’ordre ?!), Parker est sollicité par l’agent du FBI qui le tient en laisse et le paie aussi grassement qu’officieusement pour ses services, afin qu’il enquête sur la disparition d’un autre détective privé, Jaycob Eklund, sans trop savoir pourquoi le FBI s’intéresse de manière non-officielle à sa disparition. Son enquête le mènera sur les traces des Frères, fraternité ou organisation restée secrète depuis plus d’un siècle, qui aurait fait une sorte de pacte avec le diable et qui est prête à tuer pour protéger son existence et perpétuer sa lignée.

Si j’étais très heureux de retrouver Charlie Parker et son acidité légendaire, tout comme cet inénarrable binôme qui l’accompagne en tout temps, et que l’enquête est dans son ensemble agréable, j’ai clairement été refroidi par l’aspect fantastique de ce roman. D’ordinaire, Connolly convoque une touche de mystique dans les romans de la saga et disons que c’est la petite pincée de sel qui me va bien, mais là avec la présence de fantômes dans le récit, ce fût un peu trop surnaturel à mon goût. Ne croyez pas cependant que ça m’empêchera de continuer à suivre les aventures de Charlie Parker.

Le Pacte de l’étrange, de John Connolly, est publié au Royaume-Uni en avril 2017 chez Hodder & Stoughton sous le titre « A Game of Ghosts » . Il paraît en France aux éditions Presses de la Cité le 4 juin 2020 dans une traduction de Jacques Martinache.