Ma note :
Couverture Fleuve

Il y a des premiers romans qui propulsent leur auteur – ou leur autrice, pour ce qui concerne ce livre – dans la sphère des écrivains à suivre, et Cory Anderson fait une entrée remarquée en littérature avec Le fracas et le silence. Ce roman qui sortira en octobre bénéficiera d’une double parution chez Fleuve et chez Pocket Jeunesse (PKJ) avec exactement le même texte au même tarif mais avec deux traitements graphiques différents, pour toucher les deux publics de manière simultanée.

Jack est un adolescent de dix-sept ans qui s’occupe de son petit frère Matty depuis que leur père est en prison après avoir braqué l’argent d’un trafiquant de drogue et que leur mère se gave de médicaments pour échapper à son quotidien. En plein cœur de l’hiver et alors qu’il ne reste que treize dollars et quelques cents à la maison, que le poêle à bois peine à diffuser un peu de chaleur et que les services sociaux ont menacé de revenir avec les hommes du shériff pour placer les deux enfants en foyer, leur mère se suicide.

Couverture PKJ

Jack fait le choix de dissimuler la mort de sa mère et de se débarrasser du corps avant que le shériff ne débarque. Pour continuer à vivre et prendre soin de son petit frère, alors que l’électricité est coupée et qu’ils vont être expulsés de leur maison, il décide d’essayer de retrouver l’argent volé qui a conduit son père en prison. Seulement voilà, les dealers et un ancien complice de son père sont bien décidés à mettre la main sur le pactole également, et il ne comptent pas faire de quartier pour le récupérer. Avec la complicité de l’énigmatique Ava, une fille qui vient d’arriver dans son lycée, Jack va tenter de survivre et de tout faire pour protéger Matty, quitte à prendre tous les risques.

Les premières pages du roman m’ont sérieusement surpris car je m’attendais à quelque chose de moins noir du fait de sa parution simultanée en littérature ado. Je ne sais pas si je le ferais lire aux enfants de mes amis, mais pour ma part j’ai adoré ce roman bien rythmé et sans concessions où les cadavres s’empilent au fil des pages. C’est noir et violent, par certains aspects ça m’a rappelé du David Joy avec quand même quelques passages plus optimistes, notamment autour de ce qui se joue entre Jack et Ava. Un très bon livre qui m’a tenu deux jours en haleine et que je vous conseille de découvrir dès sa parution.

Le fracas et le silence de Cory Anderson a paru aux États-Unis en avril 2021 sous le titre « What Beauty There Is » . Il paraîtra en France chez Fleuve éditions et PKJ le 7 octobre 2021 dans une traduction de Claire-Marie Clévy. Service de presse numérique adressé par l’éditeur.