Ma note :

J’ai repéré Big Summer dans la presse américaine, où les critiques, les magazines et les pages culturelles des journaux listent régulièrement leurs coups de cœurs, alimentant considérablement au passage ma liste d’achats pourtant déjà conséquente ! Ce titre était unanimement apprécié et en quelques clics il était arrivé dans ma Kindle. Le plus étonnant étant que j’ai acheté ce titre en anglais pour sa bonne presse – il est souvent évoqué comme LE roman de plage de cet été – mais qu’après avoir cherché si Jennifer Weiner avait déjà été publiée en France, je suis persuadé que je n’aurais pas acheté ce titre si je l’avais croisé en librairie chez moi car les couvertures françaises cataloguent clairement ses romans dans un genre littéraire dont le nom m’est insupportable : la chick lit, ou la littérature de poulettes.

Et pourtant, j’ai adoré ce livre ! Il m’a accompagné pendant près d’une semaine et m’a offert un très bon moment de lecture. Pour résumer l’histoire, Daphne Berg est une influenceuse « plus-size » (disons ronde) qui cartonne sur Instagram auprès d’une partie de la population souvent inexistante chez les influenceurs. Elle doit son succès à une vidéo devenue virale où, humiliée par un garçon dans un bar pour son physique, elle se dispute avec sa meilleure amie Drue Cavanaugh. Il faut dire qu’entre Daphne et Drue, il y a un monde ! Elles se sont rencontrées dans leur classe d’un lycée huppé de New-York où les parents de Daphne enseignent tandis que la famille de Drue a fondé l’établissement et fait parti des plus grandes fortunes de la ville.

Des années après qu’elles aient pris des chemins différents, Drue débarque dans la vie de Daphne en la suppliant d’être témoin à son mariage avec une célébrité issu d’une télé-réalité. Elle acceptera et rapidement les deux amies retrouveront leur complicité d’avant, jusqu’à la journée du mariage, sublime, parfaitement mis en scène et calibré pour les réseaux sociaux, où la vie des deux amies va basculer dans le décor pourtant somptueux de Cape Cod.

J’ai découvert Jennifer Weiner avec ce roman, et comme je le disais c’est une très belle découverte. Son style est différent de ce que j’ai l’habitude de lire, il y a un travail de fourmi qui est apporté au récit, des détails, des souvenirs qui soudain s’étalent sur plusieurs pages, une vraie densité dans le récit mais qui n’alourdi par la lecture. C’est profond, touchant, c’est étonnant, j’ai sincèrement beaucoup aimé cette lecture, ses personnages, son histoire, son positionnement sur les hommes et les femmes en surpoids, sur ces apparences que nous embellissons sur les réseaux sociaux, sur l’amitié, le pardon, la capacité que nous avons à faire amende honorable et à changer. Quand j’ai achevé ma lecture, la première chose que j’ai pensé c’est qu’elles allaient me manquer, et que j’aurais bien profité de quelques jours de plus avec elles. Un beau roman qui sortira je l’espère bientôt en France, et dont il faudra surveiller la parution pour ne pas le manquer !

Big Summer, de Jennifer Weiner, et publié aux États-Unis le 5 mai 2020 chez Atria Books.