Ma note :

Ryan Loveless - Ethan qui aimait CarterCe mois ci, la plateforme NetGalley organisait un challenge de lecture auquel j’ai tenté de participer, avant de déposer les armes : trop de boulot, trop de trucs à faire à côté, et pas assez de temps pour lire. Résultat, parmi les romans accessibles pour l’occasion, je n’aurais finalement eu le temps que de lire Ethan qui aimait Carter, roman de Ryan Loveless, un auteur (une auteur sous pseudo ?) dont je n’avais jamais entendu parler, paru chez un éditeur qui m’était également inconnu : MxM Bookmark, spécialisé dans la romance homosexuelle. Bref, quitte à n’en lire qu’un, autant en lire un bon.

Voilà donc un roman pour grands ados ou jeunes adultes, une histoire d’amour atypique au pays des amours interdites, entre un garçon souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette (Carter) et un autre ayant un léger retard suite à un traumatisme crânien sévère (Ethan). Avouez quand-même qu’au rayon des romances gay, on voit toujours le même genre d’histoire, mais là on est clairement dans un registre différent.

Carter donc vient d’emménager face à la maison où Ethan vit avec ses parents et son petit frère de quinze ans, après avoir quitté Los Angeles pour une ville plus au calme. Entre les deux garçons « bizarres » comme ils se qualifient, quelque chose se passe, mais Carter préfère mettre un peu de distance entre eux, histoire de tirer ses sentiments au clair : qu’est-ce qui est impulsif en lien avec sa maladie, et qu’est-ce qui est du vrai désir ?

Les garçons apprendront à s’apprivoiser, à trouver un terrain d’entente entre leurs deux handicaps, et même cet équilibre fragile sera rapidement mis à l’épreuve des révélations concernant l’accident d’Ethan, qui n’en était finalement pas un. Comment leur récente histoire et leurs troubles surmonteront ces perturbations, entourés de leur famille et de leurs amis ?

Ryan Loveless signe avec Ethan qui aimait Carter un roman gay hors norme, dans lequel la sexualité et l’érotisme sont très peu présent, et qui reste dans les grandes lignes une histoire que je peux qualifier de mignonne. Un livre qui sensibilise sur la discrimination en général et en particulier des personnes atteintes de troubles psychiques au sein de la population LGBT. C’est vite lu mais c’est assez agréable, j’irais donc fouiller dans le catalogue de la maison d’édition !

Ethan qui aimait Carter, de Ryan Loveless, est publié aux États-Unis en septembre 2012 sous le titre « Ethan who loved Carter » . Il est publié en France aux éditions MxM Bookmark le 23 mai 2018 au format numérique et le 23 juin 2018 au format papier, dans une traduction de Christine Gauzy-Svahn.

Partagez...
0